Fédération des chasseurs de la Drôme
Fédération des chasseurs de la Drôme
Mon espace adhérent Je me connecte
Géochasse

Actualités - Chats errants - La fédération des chasseurs de la Drôme...

Chats errants - La fédération des chasseurs de la Drôme soutient Willy SCHRAEN - Président de la Fédération Nationale des Chasseurs
Nationales | Le 26/05/2020 à 15:21:48

im_w_schraen.jpg

Au nom des 11 000 chasseurs du département, la Fédération des chasseurs de la Drôme apporte son soutien sans réserve, à  Willy SCHRAEN ; il a répondu, en début de mois , sur le site Chassons.com, aux questions d’internautes .

Une portait sur l’augmentation inquiétante des chats errants dans la nature et ses conséquences catastrophiques sur la biodiversité ; de nombreux oiseaux, mammifères et reptiles sauvages sont détruits, particulièrement des espèces protégées (rouges-gorges, mésanges, musaraignes, écureuils, lézards des murailles et verts….). De nombreuses études d’écologues  montrent ce danger en France mais aussi en Europe et sur tous les continents ; la LPO a même fait une fiche technique sur le sujet. 

Cette interview a entrainé un déferlement de réactions haineuses et grossières dans les réseaux sociaux, bien orchestré par quelques « bonnes âmes » médiatiques qui préfèrent manipuler la vérité aux services de leurs intérêts, plutôt que de la regarder  en face. 

Pourtant, Willy Schraen a été très clair en affirmant que la gestion des chats errants dans la nature n’était pas de la responsabilité particulière des chasseurs, mais de tous ceux, qui ont  en charge le maintien de la  biodiversité ; il n’a pas parlé non plus de tuer ces chats mais de les capturer afin de les confier à la SPA pour stérilisation.

Relayée par un animateur TV de façon tronquée sur les réseaux, cette information a fait le « buzz » et a déclenché des réactions violentes contre Willy SCHRAEN.

Depuis, lui et sa famille sont sous protection policière, suite à des menaces de mort, proférées par des groupuscules animalistes extrémistes.

Alors que la LPO elle-même cite le chat errant comme un important facteur de mortalité  de la biodiversité sauvage en France, il est atterrant de voir qu’un simple avis donné, s’il est contraire à la bien pensance de certains et qu’il peut leur amener un peu de notoriété,  met en danger votre vie et celle de vos proches.

Aussi, contrairement à notre habitude, nous vous demandons de relayer cette information et de mettre un petit mot de soutien à Mr Schraen .

Ce n’est pas tant pour sa déclaration sur les chats qu’au nom de la liberté d’expression clairement bafouée en cette affaire.