Fédération des chasseurs de la Drôme
Fédération des chasseurs de la Drôme
Mon espace adhérent Je me connecte
Sports et Nature Déclarer mes sorties
Géochasse

Consultations publiques

Les projets d’arrêtés portant sur les quotas de prélèvements autorisés dans le cadre des chasses traditionnelles pratiquées dans les Ardennes et le Sud-Ouest et sur la prolongation des moratoires relatifs à la chasse du courlis cendré et de la barge à queue noire viennent d’être mis en consultation publique sur le site du ministère de la Transition écologique.

Ces consultations publiques nécessitent une forte mobilisation des chasseurs.


Par conséquent, nous vous sollicitons afin qu’ils postent un commentaire sur chacune des 4 consultations en cours avant le 28 juin prochain en utilisant les liens de connexion et les arguments figurant ci-dessous, arguments que chacun pourra bien évidemment personnaliser et compléter.

Les liens seront mis sur le site de la FDC des chasseurs de la Drôme dés la semaine prochaine, dans la rubrique « consultation publique »


Quotas de capture des chasses traditionnelles : avis favorable aux projets mais les quotas sont insuffisants

http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/projets-d-arrete-relatifs-aux-chasses-a2385.html (Projets d’arrêté relatifs aux chasses traditionnelles dans le département des Ardennes)

http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/projets-d-arrete-relatifs-aux-chasses-a2384.html (Projets d’arrêté relatifs aux chasses traditionnelles en région Nouvelle-Aquitaine fixant les prélèvements annuels d’alouettes des champs par département)

Argument proposés

  • Les chasses traditionnelles font partie du patrimoine cynégétique et culturel des départements concernés,
  • Elles nécessitent beaucoup de temps et d’habiletés techniques de la part de chasseurs passionnés,
  • Ce sont des chasses qui ne donnent lieu qu’à de très faibles prélèvements et qui n’ont aucune incidence sur l’état de conservation des populations concernées compte tenu de la modestie des quotas,
  • Ce sont des chasses sélectives pour lesquelles les prises accessoires sont minimes, soit parce que les chasseurs activent manuellement les pièges, soit parce que les règles de l’art (taille des mailles du filet, hauteur et disposition des pièges) permettent de cibler les espèces chassées,
  • Dans le cadre de la tenderie aux vanneaux huppés et aux pluviers dorés dans les Ardennes et de la capture des alouettes des champs à l’aide de filets dans le Sud-Ouest, les éventuelles prises accessoires ne subissent aucun dégât, les quelques incidents recensés ne dépassant pas ceux observés dans le cadre des opérations de bagages réalisées par le Muséum national d’histoire naturelle,
  • Les lieux où sont pratiquées les chasses traditionnelles sont tout à fait connus et contrôlables pour les agents chargés de la police de la chasse,
  • Les chasseurs renseignent leurs prélèvements quotidiennement et la traçabilité des opérations est assurée par la tenue d’un carnet individuel qui est rendu aux Fédérations des chasseurs et dont les services de l'Etat assurent le suivi,
  • La réglementation est très stricte et les arrêtés d’ouverture très détaillés dans les règles qui s’imposent aux chasseurs,
  • Le Guide de la Commission sur la chasse réalisé en 2008 reconnaît la conformité de ces chasses à la directive Oiseaux.
  • Laissez les ruraux respirer !


Moratoire de la chasse du courlis cendré : avis défavorable au projet

http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/projet-d-arrete-relatif-a-la-chasse-du-courlis-a2382.html

(Projet d’arrêté relatif à la chasse du Courlis cendré en France métropolitaine pour la saison 2021-2022)

Argument proposés

  • L’interdiction générale de la chasse du courlis cendré est en totale contradiction avec le concept de gestion adaptative,
  • Pourquoi ne pas autoriser la chasse du courlis en août sur le domaine public maritime, où par définition il n'y a pas de nidification, et en septembre sur les marais intérieurs avec des quotas stricts et une collecte d'ailes comme cela était prévu en 2019 ?
  • En quoi le moratoire de la chasse améliore-t-il la situation du courlis cendré ?
  • Pourquoi les actions des fédérations des chasseurs en faveur des habitats du courlis et en faveur d'une meilleure connaissance de l'espèce ne sont pas pris en compte ?


Moratoire de la chasse de la barge à queue noire : avis défavorable au projet

http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/projet-d-arrete-relatif-a-la-chasse-de-la-barge-a-a2383.html

(Projet d’arrêté relatif à la chasse de la Barge à queue noire en France métropolitaine pour la saison 2021-2022)

Argument proposés

  • L’interdiction générale de la chasse de la barge à queue noire est en totale contradiction avec le concept de gestion adaptative,
  • Pourquoi renoncer à autoriser la chasse en novembre et décembre de la sous espèce de barge à queue noire islandaise, dont les effectifs se portent bien, sachant qu'à cette période de l'année l'autre sous espèce n'est pas présente en France ?
  • Le comité d'experts en gestion adaptative avait préconisé en 2019 une chasse limitée à cette période automnale avec un quota très faible d'oiseaux autorisés à prélever (270),
  • Les scientifiques ont besoin d'étudier les ailes des oiseaux pour améliorer les connaissances de l'espèce, et cela doit passer par quelques prélèvements faits par les chasseurs dans des conditions strictement précisées et contrôlées.
  • Nous n’avons aucun retour sur l’impact du moratoire.

CONSULTATIONS PUBLIQUES

SDGC.JPG



Projet de renouvellement du Schéma Départemental de Gestion cynégétique de la Drôme pour la période 2021-2027.


Article créé le 25/05/2021 par Direction Départementale des Territoires - Espaces naturels Mis à jour le 25/05/2021.


En application de l’article L.123-19-1 du code de l’environnement, relatif à la mise en œuvre du principe de participation du public pour les décisions publiques ayant une incidence sur l’environnement, une consultation du public sur le projet d’arrêté doit être conduite afin de recueillir les remarques éventuelles.


Le projet soumis à cette consultation a pour objet de renouveler le Schéma Départemental de Gestion cynégétique du département de la Drôme pour la période 2021-2027 en vertu de l’article L.425-1 du code de l’environnement.
Ce schéma élaboré par la Fédération Départementale des Chasseurs (FDC) a pour objectif d’inscrire la chasse dans une perspective de gestion durable des espèces et des espaces et contribue également à la politique environnementale dans le département, en partenariat avec les acteurs du monde rural.


Le SDGC comprend des actions concernant l’amélioration de la pratique de la chasse, des mesures relatives à la sécurité des chasseurs et des non chasseurs, à l’organisation des plans de chasse et des plans de gestion, des actions en faveur des habitats de la faune sauvage et des dispositions permettant d’atteindre l’équilibre agro-sylvo-cynégétique. Enfin il prévoit des dispositions permettant de surveiller les dangers sanitaires parmi les espèces de gibier et de participer à la prévention de la diffusion de dangers sanitaires entre les espèces de gibier, les animaux domestiques et l’homme.


Il est approuvé par le Préfet pour une durée de six années et est opposable aux seuls chasseurs, sociétés, groupements et associations de chasse.


La commission départementale de la chasse et de la faune sauvage a été consultée sur ce projet.


Date et lieu de la consultation.

Conformément à l’article du code de l’environnement concernant la mise en oeuvre du principe de participation du public à la préparation des décisions relatives à l’environnement, le présent projet d’arrêté est mis à la consultation par voie électronique.


La consultation est ouverte sur le site internet des services de l’Etat du 26 mai au 15 juin 2021 inclus.


1) Pour voir les documents, cliquez sur le lien ci-après :

http://www.drome.gouv.fr/projet-de-renouvellement-du-schema-departemental-a7841.html


2) Pour faire valoir vos observations... en nous transmettant votre avis via ce lien :

http://enqueteur.dde-drome.developpement-durable.gouv.fr/index.php/981717?lang=fr


ou par courrier à l’adresse suivante :

DDT de la Drôme
SEFEN
4 place Laënnec - BP 1013
26015 VALENCE cedex


Les observations recueillies feront l’objet d’une synthèse qui sera rendue publique par voie électronique pendant une durée de trois mois et précisant notamment les observations dont il a été tenu compte dans la décision retenue.

consultations publiques

Soutien à une pétition pour le maintien de la Chasse de la perdrix grise en Belgique

Robert-Jan-Asselbergs-Patrijs-1024x378.jpg


Cliquez sur le lien ci-après :

https://hvv.be/news/petition-support-the-hunt-for-partridge/


Le site est en anglais, mais vous pouvez remplir votre prénom, nom, adresse et mail.

CONSULTATIONS PUBLIQUES

Un mode de chasse en danger ! la vénerie sous terre du blaireau 

BLAIREAU.jpg



La vénerie sous terre est mise à mal dans le projet d’arrêté chasse pour la saison 2022 en Ardèche. La date proposée au 1er Août est trop tardive. Il faut proposer de la maintenir au 15 mai en argumentant un peu. Plusieurs arguments vous sont proposés en cliquant sur le lien.


Tous à vos claviers pour défendre un mode de chasse aux service des agriculteurs. Un mode de chasse en danger ! la vénerie sous terre du blaireau. 12 équipages et plus de 100 pratiquants concernés.


Lors de la consultation du public du projet d’arrêté préfectoral d’ouverture et de fermeture de la chasse saison 2019/2020, concernant la chasse du Blaireau plus de 500 personnes réparties dans toute la France se sont prononcées contre cette ouverture, cela ne concernait pas que les Ardéchois ! Conséquence, nous perdons la meilleure période pour exercer la vénerie sous terre.


M. le Préfet de l’Ardèche a décidé de restreindre voire de supprimer la période de chasse complémentaire du 15 mai à l’ouverture générale dans son prochain arrêté.


Argument exprimé par nos opposants :

« Il apparaît que cette période de chasse peut porter un préjudice à des jeunes blaireaux pas encore émancipés. »


Mobilisez-vous !

La consultation est en cours sur le site de la Préfecture jusqu’au 3 juin 2021 :

je clique sur ce lien ICI


Déposez vos remarques sur l’adresse mail suivante :

ddt-consultation-environnement-public@ardeche.gouv.fr


Nous vous proposons des arguments ci-après, merci d’éviter les copier-coller, vous pouvez modifier sensiblement les contenus : JE CLIQUE ICI


Merci de votre participation à cette consultation publique pour soutenir ce mode de chasse


C’est à vous !