Fédération des chasseurs de la Drôme
Fédération des chasseurs de la Drôme
Mon espace adhérent Je me connecte

Ses missions

La fédération départementale de la Drôme en ordre de marche pour une transition écologique et cynégétique

L’objectif essentiel fixé par l’équipe du président Alain HURTEVENT consiste à mettre en place des actions destinées à crédibiliser l’action des chasseurs et contribuer ainsi à pérenniser la chasse.

manif.jpg

La stratégie de la FDC repose sur 4 piliers :

  • Collaboration avec les autres représentants des activités nature.
  • Refus d’un affrontement stérile et idéologique avec des APN radicales.
  • Mise en place d’une expertise scientifique pertinente sur le suivi des états de conservation des espèces et des espaces
  • Respecter les obligations fixées par la loi (cf ci-contre)

Article L 421-5 du Code Environnement (Extraits) :

La FDC participe à la mise en valeur du patrimoine cynégétique, à la protection et la gestion de la faune sauvage et de ses habitats.

Elle mène des actions d'information et d'éducation au développement durable en matière de gestion de la biodiversité, de connaissance et de préservation de la faune

Organisation

Conseil d’administration : 16 membres élus.

Personnel : 1 directeur et 16 employés répartis en un service administratif et un service environnement.

Elle défend les intérêts de 14500 chasseurs.

Elle coordonne les actions de plus de 351 ACCA, 16 AICA et 400 chasses privées.

Son siège social est situé à CREST (26400).

Missions de service public

Formation à l’examen du permis de chasser.

Élaboration du schéma départemental de gestion cynégétique (SDGC)

Indemnisation des dégâts aux récoltes causés par le grand gibier

Délivrance des validations annuelles du permis de chasser

Sécurité des chasseurs et utilisateurs de la nature

Gestionnaire de la faune sauvage et ses habitats

Une facette positive méconnue : l’investissement bénévole des chasseurs dans des actions non cynégétiques.
Réouverture des milieux, plantation de haies, cultures pour la faune sauvage, élagage, entretien des chemins, sensibilisation à l’environnement, la gestion d’environ 50 000 hectares de réserve de chasse et de faune sauvage.